Archive for textile et numérique

Vendredi 30 juin: métier à tisser aux cartes propulsé par Arduino

Ce vendredi 30 juin, ce sera le seul atelier « textile et numérique » de l’année 2016-17! À ne pas rater donc!

D’autant plus que nous accueillerons un contributeur de luxe et grand habitué de la Trockette, Alex, qui nous fera une démonstration de son nouveau projet: un métier à tisser aux cartes propulsé par Arduino. Rien que ça! Il nous expliquera quelles solutions il a trouvées pour motoriser les différentes étapes du tissage aux cartes: la rotation des cartes, le passage de la navette… et évoquera aussi le code qui va avec tout ça.

Cet atelier intéressera donc à la fois les fidèles des ateliers Arduino, mais aussi tous ceux parmi vous qui se languissent de nos séances Rockette fibre consacrées au textile électronique.

Photo d’AnnaKika (CC BY 2.0)

Petit rappel: le tissage aux cartes est une technique surtout utilisée pour tisser des bandes étroites (galons, ceintures, rubans…), où les fils de chaîne sont enfilés dans des cartes percées aux quatre coins. Pour ouvrir une foule (un passage) où le fil de trame passera, on fait subir des rotations aux cartes. Selon l’enfilage (par en-dessous ou par-dessus) et selon le sens de la rotation, les fils de chaîne s’inclineront dans un sens ou dans l’autre. Comme la trame n’est pas apparente dans cette technique, les variations de couleur et d’inclinaison des fils de chaîne qui la recouvrent feront apparaître des motifs plus ou moins compliqués.

La simplicité du matériel employé (il suffit d’avoir des cartes et du fil pour en faire) ne doit pas vous leurrer. La complexité algorithmique de la chose peut provoquer de sacrées migraines quand on essaie de créer un motif. Il existe d’ailleurs des logiciels pour simplifier le processus.

C’est d’ailleurs comme illustration d’un algorithme à l’oeuvre que cette technique est parfois employée dans les hackerspaces et autres antres geeks. Les autres grands adeptes du tissage aux cartes sont les passionnés d’histoire médiévale (notamment viking) et de reconstitution historique (comme les membres de la SCA, entre autres).

Pour en savoir plus sur la technique, je vous renvoie à cet article.

Vendredi 30 juin 2017 à 19h30 en salle de réunions de la Petite Rockette, entrée par le café La Trockette (demander la salle de réunions au comptoir), 125 rue du Chemin-vert (métro: Père Lachaise).

Vendredi 31 mars: pas d’atelier textile

La Rockette fibre (comme fibre textile, comme fibre optique) ne tiendra pas d’atelier textile ce mois-ci. Notre prochain rendez-vous « textile électronique » sera donc le 5ème vendredi de juin!

En attendant, certains d’entre nous seront peut-être là ce vendredi 31 mars pour une réunion informelle à la Trockette.

 

30 septembre: rentrée de la Rockette fibre avec un atelier Arduino

Ce 30 septembre, c’est un 5ème vendredi, alors la Rockette fibre (avec un F comme fibre textile, fibre optique, etc.) fait sa rentrée!

La Rockette fibre, fraction textile de la Rockette libre, se cherche encore un créneau. Continuer uniquement les 5èmes vendredis du mois consacrés au textile (plus ou moins électronique) comme une feignasse ou faire un atelier Arduino/Genuino (plus ou moins textile) mensuel comme un brave petit pion du libre?

Aidez-la à se trouver! Venez donner votre avis tout en bidouillant avec des fils électriques ou laineux au choix.

J’apporterai les deux types de fils plus des Arduino et nous pourrions par exemple faire ou refaire les exercices du MOOC de FUN si ça vous dit.

S’il y a toujours des amateurs pour des ateliers Arduino cette année, sachez que nous compterons sur du renfort d’ici quelques semaines. Donc avec un peu de chance nous aurons des ateliers un peu plus sérieux (mais pas trop non plus) d’ici peu!

Rendez-vous à la Trockette 125 rue du Chemin Vert ce vendredi 30 septembre à 19h30!

29 avril: ne te découvre pas d’un fil, mais viens le tisser et le connecter à Arduino!

Le passé du pixel et du bit est-il textile? Le tricot est-il plus recyclable que le tissage? Comme tous les 5èmes vendredis du mois, Picafabra animera un atelier sur les liens entre textile et numérique, où nous croiserons les fils entre le faire et le décousu, entre ravaudage et recyclage… Au-delà de l’héritage numérique des cartes perforées de Jacquard, nous démêlerons les fils croisés entre la chaîne du tissage et la trame du numérique, les mailles du tricot et du réseau, les points du libre et du recyclage…

Vendredi 29 avril 2016 à partir de 19h30 à La Petite Rockette (l’entrée se fait par le café La Trockette).

Ce vendredi donc, une deuxième fois sur le métier nous remettrons notre ouvrage…

En effet, nous poursuivrons notre écharpe tissée collectivement sur notre petit métier suédois Brio.

Mais, pour y ajouter un peu de chic électrique, nous allons essayer d’y tisser un circuit électronique à l’aide de fil conducteur, de LED et d’une plaque Arduino.

Weaving an LED into a glove

Oui, je sais sur l’image ce n’est pas du tissage mais du tricot, mais elle avait une licence CC BY-NC 2.0, donc merci à jayahimsa qui nous permet d’utiliser sa photo.

Nous, nous utiliserons comme référence cette écharpe du défunt webzine Weavezine:

Clasped Weft Weaving with Conductive Thread and LEDs

À vos navettes!

29 janvier: Le tricot des mathématiques, les mathématiques du tricot

Lorsqu’on pense au tricot, on le visualise rarement sous ses facettes les plus abstraites, mais on a tort. Au cours de cet exposé, nous vous proposons d’aborder le tricot justement sous cet angle.

moebius-cable

Tout d’abord, nous nous pencherons sur les dimensions mathématiques et algorithmiques du tricot. Nous verrons par exemple comment, pour mettre à plat le tube, la structure de base du tricot est de nature binaire. Ou à quels calculs on fait appel le plus souvent quand on tricote.

Ensuite, dans un deuxième temps, nous verrons comment le tricot (et le crochet) permet de modéliser les figures et concepts mathématiques complexes: plans hyperboliques, ruban de Moebius, bouteille de Klein, etc.

Si vous êtes partants, nous pourrons organiser par la suite un atelier pour réaliser quelques uns de ces tricots.

____

À la Rockette libre, les 5èmes vendredis du mois sont consacrés au textile et ses liens avec le numérique, le recyclage et le libre.

____

 

L’atelier Tissage, numérique, libre et recyclage est de retour

Le passé du pixel et du bit est-il textile? Le tricot est-il plus recyclable que le tissage? Comme tous les 5èmes vendredis du mois, Picafabra animera un atelier sur les liens entre textile et numérique, où nous croiserons les fils entre le faire et le décousu, entre ravaudage et recyclage…

Vendredi 30 octobre 2015 à partir de 19h30 à La Petite Rockette (l’entrée se fait par le café La Trockette).

Ce vendredi donc, nous reprendrons notre exposé du mois de mai sur le tissage abordé en tant qu’exemple de technique, voire de technologie. Au-delà de l’héritage numérique des cartes perforées de Jacquard, nous démêlerons les fils croisés entre la chaîne du tissage et la trame du numérique, du libre, du recyclage…

Mais cette fois-ci, l’exposé sera illustré par un mini-atelier sur un mini-métier à tisser, histoire de mettre main à la pâte!

Tissage, informatique et recyclage

Le 5ème vendredi du mois, espèce rare, tisse des liens entre le textile et l’informatique et croise des fils entre le faire et le décousu, entre ravaudage et recyclage…
Le passé du pixel et du bit est-il textile? Le tricot est-il plus recyclable que le tissage? Picafabra inaugure ce vendredi un nouveau cycle sur textile et numérique les (rares) 5e vendredis du mois.

Première séance vendredi 29 mai 2015 à partir de 19h à La Petite Rockette (l’entrée se fait par le café La Trockette)

Ce vendredi donc, nous parlerons du tissage abordé en tant qu’exemple de technique, voire de technologie. Au-delà de l’héritage numérique des cartes perforées de Jacquard, nous démêlerons les fils croisés entre la chaîne du tissage et la trame du numérique, du libre, du recyclage…