Cèpe des pins (ou Boletus pinophilus) : découvrez ce champignon

95
Cèpe des pins (ou Boletus pinophilus) découvrez ce champignon

Le Boletus pinophilus a été reconnu pour la première fois comme un cèpe distinct par le naturaliste italien Carlo Vittadini. Pendant de très longues années ce champignon était considéré comme une variété du Boletus pinicola et par la suite du Boletus edulis.

C’est une variété comestible avec une chair blanche qu’on retrouve généralement dans le sud de la France. Quelles sont les particularités de ce champignon ? Quels sont les critères de son identification ? Parcourez cet article pour avoir les réponses à ces questions ainsi que toutes autres informations utiles.

Lire également : Bien choisir ses luminaires : la touche qui fait la différence

À la découverte de l’histoire du cèpe des pins

Après que le Boletus pinophilus ait été reconnu comme un cèpe particulier, Il faudra attendre l’année 1863 pour que ce champignon soit considéré comme une espèce par Antonio Venturi.

C’est finalement en 1973 qu’il va obtenir le nom qu’il porte actuellement grâce à Albert Pilat et Aurel Dermek, deux mycologues de nationalité tchèque. Le terme pinophilus provient du latin « pinus » qui signifie pin et du grec « philus » qui se traduit par « amoureux ».

A lire aussi : Comment accrocher un miroir sans clous

Caractéristiques générales du Boletus pinophilus

Le Boletus pinophilus est un grand champignon ayant un chapeau brun foncé, des pores de couleur crème, un filet de couleur brun rougeâtre qui possède un pied bulbeux. Ce pied porte communément le nom de bolet des pins ou encore cèpe des pins.

Ce champignon pousse en solitaire ou dispersé sur des sols pauvres, sablonneux et acides qu’on rencontre dans les forêts conifères. Son aspect général est à peu similaire à tous les autres cèpes, c’est à dire lourd, volumineux, dur et trapu.

Dans quels endroits pousse ce champignon ?

des pins (ou Boletus pinophilus) découvrez ce champignon

Le Boletus pinophilus est un excellent cèpe que vous allez retrouver dans les conifères, les épicéas, les pins, sur les sols acides et riche en silice. Son rythme de croissance suit deux saisons : la saison de mai-juin est celle des premières poussées. Plus tard en au début de la saison d’automne et jusqu’à la fin du mois d’octobre, le Boletus pinophilus réapparait encore.

Comment reconnaître le Boletus pinophilus ?

Plusieurs caractéristiques permettent de reconnaître le cèpe des pins. Plus en détails, il s’agit de :

  • son chapeau: il a une forme hémisphérique et convexe et s’étend de 5 à 25 cm environ. Il est épais et charnu, possède une marge lisse quelque fois lobée et légèrement veloutée. Il présente une coloration brune (chaud, roux ou ocre) et parfois marron clair ;
  • ses tubes et ses pores: les tubes sont adnés et libres, on peut facilement les séparer du chapeau et ils sont de couleur blanche, jaunâtre, puis verte. Les pores sont fermés et de couleur blanche (lorsqu’ils sont jeunes), ensuite verdâtre et enfin brunâtre lorsqu’ils deviennent vétustes. Ils ne peuvent jamais présenter une coloration bleue par suite d’une pression ;
  • son pied: il est ferme et trapu et s’épaissi au fur et à mesure qu’on évolue vers sa base. Il est d’une coloration qui va du brun clair au brun rougeâtre. Il est couvert de petites mèches brunes au niveau de la base et de couleur rouge vers le sommet ;
  • sa chair: le Boletus pinophilus possède une chair ferme et de couleur blanc crème ;
  • ses spores: de couleur brun-olive, ils sont fusiformes avec une taille de 5 x 16 micron mètre ;
  • son goût et son odeur: il offre une saveur douce et délicate ainsi qu’une odeur légèrement marquée mais tout de même agréable. Il est comestible et convient parfaitement à la préparation de plusieurs plats ;
  • son habitat: comme nous l’avons déjà signalé plus haut, il se développe de préférence sous des conifères (pins, épicéas, etc.) et affectionnent particulièrement les sols acides et riches en sable ;

Un aperçu des cèpes semblables au Boletus pinophilus

Il existe d’autres cèpes de la même famille que le Boletus pinophilus. Il s’agit entre autres du : Boletus edulis encore appelé cèpe de Bordeaux ; ou du Boletus aereus (encore appelé le cèpe bronzé) ; le Boletus aestivalis et le Tylopilus felleus qui ressemble au Boletus pinophilus lorsqu’il est jeune, mais il est amer et surtout non comestible.