Dégât des eaux et locataire : comment gérer cette situation ?

1433
Image par PublicDomainPictures de Pixabay

Vous êtes victime d’un dégât des eaux dans votre logement et vous ne savez pas comment faire pour évacuer les eaux. Face à cette situation drastique, il ne faut pas rester indécis. Vous devez agir autrement. Voici quelques techniques efficaces que vous pourrez utiliser pour gérer cette situation sans perdre vos effets.

Alerter ses voisins puis trouver la fuite

Lorsque vous avez été surpris par un dégât des eaux dans votre logement en tant que locataire, le premier réflexe est d’alerter les voisins. Ils sont les mieux placés pour vous aider. De fait, pour un voyage de longue durée, il est conseillé de confier votre clé à l’un de vos proches. Il faut choisir quelqu’un en qui vous avez confiance. Vous pourrez également la confier au gardien de la maison si cela est possible.

A lire aussi : Cèpe des pins (ou Boletus pinophilus) : découvrez ce champignon

Dès que vous apparaissez sur les lieux des dégâts, cherchez à maîtriser la fuite en la localisant. Contenez-la avec un moyen plus solide et efficace qui pourra tenir jusqu’à l’arrivée du plombier. Il s’agit d’une étape très importante qui pourra vous aider à situer les responsabilités. Gardez donc votre calme pour maîtriser la situation au plus vite avant de chercher la source de la fuite.

Couvrir ses biens délicats

Afin de protéger vos biens sensibles à l’abri du dégât, il faut penser à les mettre hors d’eau. Certaines de vos affaires ne supportent pas une immersion trop longue. Vous devez donc les protéger pour réduire les dégâts. De plus, procédez à l’évacuation de l’eau avec les moyens qui sont immédiatement à votre disposition. Généralement, il faut utiliser des seaux d’eau ou des balais.

Lire également : Voici quelques raisons pour lesquelles vous devez investir dans une bouteille isotherme

Lorsque vous constatez que le dégât prend d’envergure, il faudra utiliser une pompe pour aspirer l’eau. Vous pourrez également prendre la décision d’alerter les pompiers ou faire appel à un plombier professionnel. Après avoir évacué le maximum d’eau possible, dégagez l’appartement en rangeant bien vos affaires. Cela empêche l’eau de pénétrer profondément le mur et le sol au risque de causer des moisissures et des odeurs nauséabondes dans le logement.

Établir les responsabilités

Vous pourriez avoir de difficultés à situer exactement les responsabilités en détectant la source de la fuite d’eau. L’appel à un professionnel vous sera d’une grande importance. Il pourra vous aider dans l’établissement des responsabilités en analysant la situation. Cela vous permet de savoir ce qu’il faut attendre de votre assureur pour le recouvrement des dégâts.

Ainsi, lorsque le dégât provient de votre appartement, sachez que vous êtes directement le responsable. Si c’est alors un de vos voisins, il faudra qu’il soit présent pour l’avouer ou que quelqu’un dispose la clé de sa chambre. Vous pourrez aller vérifier pour savoir quelle mesure prendre.

Si dans le contrat, la fuite fait partie de la liste des réparations locatives, vous serez à la charge des frais. En revanche, si la fuite concerne uniquement une partie privée, les responsabilités sont à la charge du propriétaire.

Déclarer le sinistre auprès de son assureur

Pour être remboursé par votre assurance, vous devez établir un constat amiable « Dégât des Eaux » pour l’envoyer à votre assureur. Assurez-vous que cette clause figure dans le contrat. Vous pourrez même aller relire votre contrat d’assurance avant de dresser un constat de dégâts des eaux. Il s’agit d’un formulaire qui vous aurait été remis par votre assurance. Remplissez-la bien pour le lui envoyer.

Après la réception de votre courrier, l’assureur pourrait demander à un expert de venir faire le constat des lieux pour analyser la gravité des dégâts. C’est pourquoi vous devez vous munir des justificatifs irréfutables à propos des dommages subis. Après le constat, vous recevrez une acceptation de la part de votre assureur pour prendre connaissance du montant d’indemnisation qu’il vous a accordé.

Pour finir, vous devez établir un devis des travaux de réfection remboursables que vous transmettrez à votre assureur. Ce devis lui permettra de calculer votre remboursement avec sa juste valeur. Il a la possibilité de vous demander de lui montrer les justificatifs de réalisation des travaux. Il est très habile pour vous avoir. Vous devez donc faire preuve de vigilance pour ne pas tomber dans ces pièges. Soyez juste honnêtes dans la réalisation des travaux.

Faire appel à un professionnel pour les réparations

Dans le cas d’un dégât des eaux, il faut faire appel à un professionnel pour les réparations. Effectivement, les dommages causés par l’eau peuvent être nombreux et variés : infiltrations dans les murs, humidité excessive, moisissures, etc. Seul un expert qualifié sera en mesure d’évaluer précisément l’étendue des dégâts et de proposer une solution adaptée.

Il faut contacter rapidement une entreprise spécialisée dans la réparation des dégâts causés par l’eau. Cette dernière pourra intervenir rapidement sur les lieux afin de limiter au maximum les conséquences du sinistre. Elle procèdera aussi à un diagnostic précis pour établir un devis correspondant aux travaux nécessaires.

Le coût des réparations peut varier considérablement en fonction de la nature et de l’ampleur des dommages subis. Il faut être vigilant lors du choix du prestataire et notamment veiller à ce que celui-ci dispose bien d’une assurance responsabilité civile professionnelle ainsi que toutes autres certifications nécessaires.

En faisant appel à un professionnel qualifié pour effectuer ces travaux, vous éviterez aussi tout risque lié aux problèmes ultérieurs tels que la persistance ou même l’aggravation de moisissures ou encore la présence d’infiltrations cachées qui peuvent causer davantage de dégâts non pris en charge par votre assurance.

Prendre contact avec une entreprise spécialisée permettra notamment une prise en charge efficace grâce à leur expertise et savoir-faire.

Négocier les indemnisations avec le propriétaire ou l’assurance du propriétaire

Une fois que le sinistre est déclaré à l’assureur, vous devez bien connaître vos droits et obligations en tant que locataire. En effet, certaines clauses dans le contrat peuvent limiter votre indemnisation ou encore imposer des travaux qui n’incombent pas au propriétaire (comme par exemple ceux liés à l’entretien courant). Vous devez relire attentivement le bail afin d’être sûr de respecter vos obligations.

Pour obtenir une indemnisation juste et équitable suite à un dégât des eaux en tant que locataire, il faut être organisé et méthodique. Vous devez suivre les différentes étapes ainsi que vos droits et obligations légales.