Quel papier pour vendre une voiture en épave ?

1288

Vous en avez vécu des aventures avec votre vieille voiture : tous ces voyages improvisés, ces kilomètres avalés au quotidien, ces nuits (car oui, vous avez aussi dormi dedans). Il est maintenant temps de se dire au revoir car vu son état, les réparations vous coûteraient trop chères. Et puis, il est grand temps de passer à un modèle plus récent. Sauf que vous ne pouvez pas abandonner votre épave juste au coin de la rue. A qui la vendre ? Et de quels papiers avez-vous besoin ? Cet article vous propose de découvrir les démarches spécifiques liées à la vente d’une voiture en épave.

Vendre une voiture en épave : à qui s’adresser ?

Lorsque votre voiture est déclarée épave c’est-à-dire qu’elle fait l’objet d’une opposition d’un expert-automobile dans son certificat de situation administrative ou que lorsque le contrôle technique du véhicule mentionne une défaillance critique. Dans les deux cas, votre voiture sera déclarée non réparable.

A lire également : Où trouver vos pièces et accessoires pour la jeep wrangler JL ?

Vous devez savoir que pour toute opération de cession, le certificat de situation administrative est à fournir par le vendeur dans un délai de 15 jours avant la cession. Et la loi interdit la vente d’une voiture en épave entre particuliers. Donc, vous pouvez déjà oublier ce type qui veut vous acheter votre épave.

Vos options sont donc :

Lire également : Location de car, quel type de véhicule choisir ?

  • soit de garder la voiture en épave pour utiliser les pièces détachées (Mais dans ce cas, vous ne pouvez pas vendre les pièces mais seulement les utiliser pour vos besoins personnels),
  • soit de la vendre auprès d’un centre VHU ou Véhicule Hors d’Usage. Ce sont les centres habilités à traiter les déchets dangereux de votre véhicule (huile moteur, fluides de climatisation, etc.) en limitant les impacts environnementaux lors de sa destruction. Dans ce cas, vous pouvez céder votre épave à titre gratuit ou payant.

Par contre, si le VHU vous la rachète, ne vous attendez pas à un prix au-dessus de 300 €. En outre, si le VHU doit récupérer votre véhicule, vous devriez aussi envisager de vous acquitter de coûts de remorquage qui avoisinent les 50 €. Vous pouvez consulter la liste des VHU proches de chez vous au niveau de votre préfecture.

En revanche, si l’état de votre véhicule est dû à un accident, ce sera la responsabilité de votre assurance de l’envoyer auprès d’un centre VHU pour destruction.

Vendre une voiture en épave à une VHU : les papiers ?

Dans tous les cas, pour vendre votre voiture en épave, vous aurez des papiers à fournir. Il est donc important de les préparer en amont même s’il s’agît de cession pour destruction.

Certificat d’immatriculation ou Carte-grise du véhicule

La carte-grise du véhicule qui est aujourd’hui connue sous la dénomination certificat d’immatriculation est la preuve que la voiture en épave que vous vendez est votre propriété. Vous devriez le barrer et y faire la mention « cédé pour destruction le … » lorsque vous la céder à un VHU.

Si vous ne disposez pas de la carte-grise du véhicule, vous pouvez fournir

  • l’avis de retrait des autorités si elle a été retirée
  • la déclaration de perte ou de vol si elle a été volée
  • la preuve que le véhicule vous appartient si elle n’a pas de carte grise (facture d’achat ou acte de mutation si la carte grise n’est pas à votre nom…). Il est à noter qu’il est de votre obligation de mettre la carte grise à votre nom dans un délai de 1 mois après l’acquisition sous peine d’une amende.

Certificat de situation administrative ou Certificat de non gage du véhicule

Déjà évoqué dans le point précédent, le certificat de situation administrative est un document à fournir lors de la cession d’une voiture en épave (ou non). Anciennement appelé certificat de non gage, sa raison d’être est de prouver que la voiture n’est pas volée ni inscrite à une opposition. Aussi, son propriétaire peut la céder librement au VHU. Vous pouvez le télécharger en ligne sur le site du ministère.

Certificat de cession du véhicule

Le dernier document nécessaire est le certificat de cession de la voiture en épave. Egalement appelé Formulaire administratif Cerfa n° 15776*0, c’est le document qui prouve que votre véhicule a été remis au VHU. Vous pouvez aussi le télécharger en ligne.

Comment estimer la valeur d’une voiture en épave ?

Il n’est pas simple d’estimer la valeur d’une voiture en épave. Effectivement, cette dernière est composée de plusieurs éléments et certains peuvent encore avoir une certaine valeur marchande. Il existe des astuces pour vous aider à déterminer le prix de vente que vous pouvez proposer pour les VHU.

Une première étape consiste à effectuer une recherche sur Internet afin de trouver des annonces similaires. Vous pourriez ainsi vous faire une idée générale du marché et de ce que les acheteurs potentiels seraient prêts à payer pour votre véhicule. Vous pouvez aussi contacter un ou plusieurs professionnels spécialisés dans l’achat et la vente de voitures en épave afin qu’ils puissent procéder à l’évaluation directement.

Sachez toutefois qu’il faudra prendre en compte différents critères tels que l’état général du véhicule, son ancienneté, sa marque et son modèle, mais aussi les éventuels frais nécessaires pour remettre la voiture en état (quand cela est possible). Il y a aussi des pièces qui peuvent être vendues indépendamment, comme les roulements ou autres gros composants qui sont encore utilisables.

Gardez à l’esprit que si votre voiture en épave ne possède aucune valeur marchande, elle peut néanmoins être considérée comme précieuse car certains VHU peuvent être intéressés par la récupération de pièces détachées. Sachez que vous devez garder en tête que le prix d’une voiture en épave ne sera jamais équivalent à celui d’un véhicule en bon état. Il faut donc rester réaliste et surtout éviter les arnaques qui vous proposeraient un prix trop élevé pour votre véhicule. La meilleure solution reste encore de contacter plusieurs professionnels afin de comparer leurs offres avant de prendre une décision finale concernant la vente de votre voiture en épave.

Les erreurs à éviter lors de la vente d’une voiture en épave

La vente d’une voiture en épave peut être une expérience stressante pour les propriétaires de véhicules. En évitant certaines erreurs courantes, vous pouvez faciliter le processus et obtenir un prix de vente juste et équitable.

Il faut effectuer des recherches approfondies sur la valeur marchande de votre voiture en épave. N’hésitez pas à faire appel à plusieurs professionnels spécialisés dans l’achat et la vente de voitures en épave afin qu’ils procèdent directement à l’évaluation du véhicule. Méfiez-vous des offres trop alléchantes qui peuvent cacher des arnaques.

Assurez-vous que tous les papiers nécessaires sont correctement remplis avant de vendre votre voiture en épave. Vous devrez fournir au VHU une copie de la carte grise, ainsi qu’un certificat attestant que le véhicule sera détruit ou exporté hors Union Européenne. Si ces documents manquent ou s’il y a des incohérences entre les informations présentées sur les documents fournis par le vendeur, cela pourrait affecter négativement sa capacité à conclure rapidement une vente.

Il faut fournir tous les éléments du véhicule lorsque vous essayez de vendre une voiture en épave. Les acheteurs potentiels auront besoin d’avoir toutes les informations pertinentes sur son historique (accidents, réparations précédentes, etc.) afin de prendre une décision éclairée. En dissimulant des informations importantes sur l’état du véhicule ou sur les antécédents de celui-ci, cela peut avoir des conséquences juridiques et financières graves.

Ne vous laissez pas influencer par vos émotions lorsque vous vendez votre voiture en épave. Il faut garder à l’esprit que ce n’est qu’un objet matériel et qu’il doit être traité comme tel lorsqu’on cherche à le vendre. Soyez objectif quant au prix que vous pouvez obtenir pour le véhicule, tout en prenant en compte son état général.

En évitant ces erreurs courantes, vous serez mieux préparé(e) pour vendre votre voiture en épave. Vous pouvez ainsi tirer le meilleur parti possible de cette expérience sans stress inutile ni imprévu désagréable.