Comment devenir chauffeur VTC ?

134
man in black shirt driving car

Le métier de chauffeur VTC vous passionne ? Ce dernier est un exploitant mettant à la disposition de sa clientèle une ou plusieurs voitures de transport avec chauffeur, dans des conditions préalablement définies. Si vous avez comme projet d’embrasser cette passion, retrouvez les différentes étapes et conditions pour y parvenir.

Étape 1 : Réussite à l’examen de VTC

La première étape pour devenir chauffeur VTC est la réussite à l’examen de VTC. Mais préalablement à cela, il y a des conditions initiales relativement légères. Ce sont entre autres :

A voir aussi : Quel matelas choisir pour un camping-car ?

  • être majeurs ;
  • posséder le permis depuis plus de 3 ans ;
  • avoir un casier judiciaire vierge.

Si vous remplissez ces conditions, vous devez chercher à obtenir la carte professionnelle. Pour l’obtenir, la réussite à l’examen de VTC est obligatoire. Ce dernier comporte 7 modules théoriques et un examen pratique. Si vous souhaitez, vous pouvez le passer en candidat libre. Néanmoins, afin d’être bien préparé et augmenter ses chances de réussir, suivre une formation VTC dans un centre agréé est vivement conseillée. L’examen se déroule à la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat).

Étape 2 : Obtention de la carte professionnelle

Après avoir réussi à l’examen, sollicitez votre carte professionnelle à la préfecture dont vous dépendez, ou à celle de police si vous résidez à Paris. En dehors, de l’examen validé, vous devez également remplir quelques conditions pour rentrer en possession de votre carte.

A lire aussi : Quel papier pour vendre une voiture en épave ?

Ainsi, vous devez être titulaire du permis B depuis plus de 3 ans (ou 2 ans en cas de conduite accompagnée). Aussi, vous devez avoir suivi l’enseignement PSC1 « prévention et secours civiques de niveau 1 » dans les deux dernières années. Enfin, vous devez passer une visite médicale auprès d’un médecin agréé.

Étape 3 : Immatriculation de son entreprise

Pour commencer votre activité, vous devez procéder à la création de votre entreprise en choisissant un statut juridique. Vous pouvez opter soit pour l’entreprise individuelle, soit pour une société. La majorité des chauffeurs VTC exercent en auto entreprise ou en Sociétés par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU).

Sachez qu’il n’est pas obligatoire d’être indépendant, car vous pouvez également choisir d’être salarié. Mais le fait d’être salarié d’une entreprise de VTC ne vous dispense absolument pas de posséder une licence.

Étape 4 : Obtention de sa licence VTC

Dès l’instant où votre entreprise est immatriculée, vous pouvez réaliser votre inscription au répertoire des VTC. Elle coûte 170 € et se renouvelle chaque 5 ans.

Lorsque votre inscription sera validée, vous imprimerez le macaron rouge permettant d’identifier les chauffeurs VTC. Vous l’apposerez alors à l’avant et à l’arrière de votre véhicule avant de commencer votre nouvelle activité.