Auto-édition : les conseils utiles pour se lancer

139

Que vous soyez reporter en pleine réalisation d’un documentaire, écrivain, auteur de fiction, blogueur ou même journaliste, l’auto-édition devient une nécessité. C’est une option qui permet la réduction des coûts et des intermédiaires, mais aussi des facilités indéniables. Vous pouvez ainsi toucher directement votre public sans passer par une maison d’édition avec cette méthode. Découvrez ici quelques conseils pour vous permettre de bien vous lancer.

Présentez votre texte à la critique

Il est important de demander à quelques personnes de relire votre ouvrage. Même si elles ne sont pas professionnelles, elles pourront déceler d’éventuelles lacunes. Si vous avez l’occasion, variez les profils et faites relire par une personne qui pourra se concentrer sur l’orthographe. Une autre peut évidemment s’occuper de la facilité de lecture, de la logique des éléments. Une autre peut prendre en compte l’harmonie ou la compréhension globale de l’histoire.

Lire également : Le divorce par consentement mutuel : les avantages

Faites de l’édition une habitude

Dès qu’une opportunité se présente à vous, veillez à procéder à la correction du texte d’une connaissance ou d’un ami. Offrez-leur éventuellement vos services et même à des inconnus. Cela vous permettra d’apprendre ce rôle en dehors de vos propres écrits. Par ailleurs, vous pouvez même suivre des scories d’édition et repérer les erreurs les plus fréquentes. Vous pourrez ainsi apprendre à remanier un article, une nouvelle ou même un roman avec assez d’exactitude.

Prenez le temps de faire des relectures

Prenez le temps de faire une bonne relecture. Mettez-vous à traquer les tics comme les « alors », « en effet » et autre « par conséquent ». Prenez la peine de remplacer tant que possible les auxiliaires être et avoir par des synonymes plus exacts dans la circonstance. Faites une relecture de l’orthographe, mais aussi de  la cohérence et de la concordance des temps. Pensez à vérifier les phrases alambiquées et passez au peigne fin chacun des mots et des marques de ponctuation.

A voir aussi : Quelle est la meilleure marque de bière ?

Lorsque vous en arrivez à douter, faites un remplacement par un mot enrichissant de votre vocabulaire. Ne choisissez pas la facilité. Travaillez vos figures de style et veillez à ne pas alourdir votre rédaction. Pensez à transmettre une émotion dans vos écrits et non seulement une histoire à travers l’excellente qualité de votre rédaction.

N’oubliez pas d’avoir une attention envers vos lecteurs et spectateurs

À ce stade, il est important de vous concentrer sur la séquence narrative de votre ou reggae. Vous devez donc faire attention à ce que le message principal soit clair, une bonne description des personnages et une liaison cohérente des scènes. Suite à cela, vous pouvez soumettre votre document au public en proposant des extraits sur votre blog. Vous pouvez aussi scinder le texte en plusieurs parties et le partager à vos lecteurs pour leur donner envie de lire.

Préoccupez-vous de la mise en forme

Le dernier point sur lequel vous devez vous concentrer, c’est l’homogénéité de vos formats éditoriaux. Il vous faut ainsi être attentif aux abréviations, majuscules, mots en italique, en gras ou en guillemets. Prenez la peine de contrôler la cohérence entre les titres, intertitres, chapeaux et tirets. Assurez-vous que l’ensemble des expressions soient formatées de la même façon et vérifiez les mots en langue étrangère.

Vous avez donc les clés nécessaires pour débuter et vous lancer dans l’auto-édition.