Comment obtenir un certificat de non gage pour ancienne immatriculation ?

161

Vous avez la voiture, vous avez les clés… mais il est impossible de mettre la main sur votre certificat d’immatriculation (oui, nous ne parlons plus d’une carte grise). Pensez-vous que le problème commence ? Pas forcément, en fait. La procédure est assez simple à conduire, même avec un certificat d’immatriculation perdu, un peu plus compliqué si vous vendez la voiture. Dans tous les cas, nous vous expliquons tout.

Vous aurez toute la procédure « normale » en cliquant ici avant d’aborder les procédures vis-à-vis des ANTS (ants.gouv.fr) mais quand on parle de véhicules anciens, il y a les certificats d’immatriculation de collecte qui entrent en jeu… entre autres particularités !

A lire aussi : Quels sont les effets d'une taxe carbone ?

Vous avez perdu votre certificat d’immatriculation et souhaitez continuer à conduire ?

Petite précision avant de commencer : ce processus est le même si vous avez perdu votre carte grise/certificat d’enregistrement, si vous êtes volé ou si le document est trop endommagé pour être lisible.

Certificat d’enregistrement « normal » et collecte : même combat !

Pour le moment, pour continuer à conduire avec votre carte grise/certificat d’immatriculation perdu, la procédure sera exactement la même que vous ayez la collection de mentions ou non.

A découvrir également : Assurance auto : les critères à prendre en compte

Première étape : une déclaration de perte ou de vol. Pour ce faire, vous devrez remplir le cerfa n°13753 puis le déposer au poste de police ou à la gendarmerie le plus proche. Une fois validé, vous aurez un reçu en deux feuillets. Le premier est important car il vous permettra de rouler en attendant de recevoir le duplicata de votre certificat d’inscription. La seconde est également importante, car elle est nécessaire pour la deuxième étape.

Cette deuxième étape consiste à demander un duplicata d’une carte grise/certificat d’enregistrement. Comme pour un nouveau document, cela se fait en ligne et vous aurez besoin de quelques documents :

  • Votre pièce d’identité, bien sûr
  • , justificatif de domicile de moins de 6 mois
  • ,

  • formulaire Cerfa 13753
  • ,

  • formulaire Cerfa 13750 (en cochant la case de demande dulicata)
  • ,

  • le certificat de l’inspection technique en vigueur

Une fois la demande faite, vous monterez avec votre cerf jusqu’à ce que vous receviez le duplicata.

Attention : cela a un coût !

La demande d’un certificat d’inscription en double a un coût qui, comme une nouvelle inscription, dépend de votre emplacement. Vous devrez payer le taux unitaire de la taxe régionale, de la taxe de gestion et des frais de routage.

Dans tous les cas, comptez entre 30 et 60€.

Méfiez-vous du SIV

Comme vous le savez, les véhicules immatriculés avant et après 2009 n’ont pas la même immatriculation « structure ». Nous sommes passés de 0000 AAA 0000 à AA-000-AA.

Vous savez également que si vous souhaitez immatriculer un véhicule à partir de l’ancien système, vous passerez automatiquement au nouveau système. Eh bien, si votre carte grise vintage est perdue et que vous devez la remplacer, pour le moment, vous ne passez pas par un simple remplacement, mais un tout nouvel enregistrement.

La procédure est donc un peu différente puisque vous entrez dans une procédure de demande d’enregistrement. Dommage pour votre assiette à l’ancienne… encore plus si vous étiez sur une carte grise « normale », le nouveau certificat d’immatriculation vous demandera de passer à une plaque blanche…

La bonne nouvelle, c’est que cette procédure est équivalente à une demande de conversion. Par conséquent, vous ne payez que les frais de routage de 2,76€.

Vous avez perdu votre certificat d’immatriculation et vous souhaitez vendre votre voiture ?

On peut dire que c’est mauvais. La carte grise a été perdue et vous souhaitez vendre la voiture. Oubliez simplement de le faire rapidement.

En effet, pour la vente, il est absolument nécessaire de fournir le certificat d’enregistrement. Revenons donc au jeu précédent : vous devrez demander un duplicata et vous pourrez faire une vente « normale » avec. Mais vous l’aurez compris, il y a un retard.

Le cas particulier des certificats d’enregistrement de collecte

Dans le cas de véhicules anciens, ici de plus de 30 ans, la vente peut se faire sans certificat d’immatriculation, collecte ou non. D’autre part, nous détaillons ici le cas où vous abandonnez le certificat « normal » pour un certificat d’enregistrement de collection.

S’il y a des différences, c’est qu’il s’agit de véhicules dans le passé parfois mouvementés. Ils pourraient être vendus plusieurs fois sans être enregistrables (en attente d’une restauration), le propriétaire est peut-être décédé ou tout simplement la voiture a été arrêtée depuis des années et la carte grise perdue… et vous l’avez vu, sans contrôle technique à jour, vous n’aurez pas de duplicata.

Le problème de la propriété

Toutefois, vous pouvez passer à un certificat d’enregistrement de collection. L’essentiel sera de prouver que vous êtes le propriétaire de la voiture. Et n’oubliez pas que le nom sur la carte grise n’est pas (plus) une preuve de propriété (pensez au jugement suite à la vente des 250 GTO de la collection Bardinon) .Pour l’instant, vous pourrez prouver cette propriété, même sans carte grise, si les documents Cerfa relatifs aux ventes précédentes sont à jour. Si vous ne possédez pas ces documents, la vente sera basée sur le fait que le véhicule est un bien meuble et qu’il est en doute. « La possession vaut le titre. » Vous pouvez donc prendre les mesures et si personne ne conteste cela dans les 3 ans, cela se fait en votre faveur.

Les étapes à suivre pour obtenir le certificat d’enregistrement du collectionneur

Nous vous rappelons que vous n’obtiendrez pas le CIC de la FFVE ou de votre fabricant, mais vous obtiendrez un certificat qui sera la première étape.

Vous pouvez donc l’obtenir sans carte grise, perdu, volé ou tout autre cas, mais en répondant aux critères d’obtention qui incluent notamment l’identification du véhicule, son état, etc. (ils sont détaillés ici).

Ensuite, vous devrez faire une nouvelle demande d’inscription auprès du ANTS, comme pour un véhicule « récent », avec une inspection technique de moins de 6 mois, et à la fin de cette procédure normale, vous aurez un NOUVEAU certificat d’immatriculation de collecte. Vous avez un blocage au niveau ANT mais la FFVE travaille sur le sujet !

Conclusion :

Que vous souhaitiez conduire ou vendre votre ancien véhicule, rien de grave si vous avez perdu votre certificat d’immatriculation. Il faudra simplement suivre les différentes étapes étape par étape et surtout ne pas tarder à les entreprendre !