Où passer le CCA ambulancier ?

159

Sujet épineux et très explosif alors que nous entendons des versions de toutes les couleurs, l’AFGSU, est-ce que je m’inquiète ? Oui ? Non ? Plongeons ensemble dans les méandres des textes réglementaires des porteurs de santé.

Dans un premier temps, nous voulons faire taire quiconque vient nous exposer des arguments totalement délirants, ou immatures, sur le non-besoin de se recycler.

A découvrir également : Comment avoir un Bac 3 ?

Il est CRUCIAL de se recycler, c’est seulement ainsi que les ambulanciers paramédicaux seront reconnus au fil du temps comme professionnels chevronnés afin de maintenir leurs réalisations.

Les ambulanciers paramédicaux diplômés d’État Les ambulanciers paramédicaux certifiés par l’État sont mentionnés à l’article L4393-2 du Code de la santé publique, dans sa quatrième partie.

A découvrir également : Qu'est-ce qu'il y a dans une puff ?

L’arrêté ministériel du 30 décembre 2014 stipule dans son article 1 que l’AFGSU niveau 2 est destiné aux professionnels EXERÇANT une profession inscrite dans la quatrième partie du code de la santé publique.

L’article 6 du même décret rappelle également qu’il est valable 4 ans et que le recyclage est nécessaire pour le prolonger.

Enfin, l’article R4383-17 du Code de la santé publique précise que les ambulanciers paramédicaux titulaires du CCA (Ambulance Certificate of Capacity) sont considérés comme titulaires du DEA (Ambulance State Diploma) et sont donc soumis à un recyclage. (Cet article a été abrogé en 2010, une fois que les dispositions transitoires pour former tous les anciens CCA ont été fermées, il n’y a désormais plus que les DEA qui sont censés être titulaires de l’AFGSU 2)

Note : les ADes anciennement CCA ont obtenu les équivalences par décret 2007-1301 du 31 août 2007, de sorte que le premier recyclage devait avoir lieu avant le 31 août 2011 et prendre la forme des 3 jours de formation pour l’acquérir officiellement.

Les EAD ne bénéficient d’aucune dérogation possible, ils tirent leur statut du Code de santé publique qui, dans la hiérarchie des normes, remplace les circulaires.

La situation est plus complexe pour les auxiliaires.

Auxiliaires d’ambulance Les ambulanciers n’existent que par règlement, ils n’apparaissent pas dans le public code de santé et, à ce titre, sont déchirés conformément aux ordres et aux circulaires.

Les auxiliaires qui occupent de nouveaux postes à partir du 1er janvier 2011 (contrat de travail) sont tenus de détenir le certificat de formation de 70 heures et l’AFGSU 2 (arrêté ministériel du 26 janvier 2006)

Les anciens « auxiliaires » de l’AFPS et de la BNS avaient une période allant jusqu’au 1er janvier 2010 et avaient jusqu’à cette date, un équivalent sous réserve d’avoir dépassé les 3 heures supplémentaires, cette date étant dépassée, ils sont soumis aux mêmes règles que ci-dessus (circulaire DHOS/P1 n° 2007-453 du 31 décembre 2007).

Soutien financier

Contrairement à certains arguments avancés, la formation AFGSU et leur recyclage étant une formation obligatoire pour l’exercice de la profession, sont financés intégralement par l’OPCA (Approved Collector Joint Organization) à laquelle chaque entreprise contribue.

En conclusion, chaque ambulancier paramédical a le droit et le devoir de maintenir sa formation continue à jour, non critère peut légalement s’y opposer.

Les autorités de réglementation ont alors toutes les chances de s’y conformer.

Un grand merci à CATSUF pour la qualité de son article

Source : Association des ambulanciers paramédicaux de France