XP est mort, pas ton PC.

Dans quelques jours, Windows XP va MOURRIR. Joie. Mais pas ton PC !
De nombreuses personnes ont déjà fait le choix d’acheter un nouvel ordinateur, pour avoir un nouveau système d’exploitation, remplissant ainsi les déchetteries de PC jugés trop vieux. HÉRÉSIE !

Ce vendredi 4 avril étant le premier vendredi du mois, le sujet de la Rockette Libre est… le reconditionnement de PC. De quoi s’agit-il ?

La ressourcerie de La Petite Rockette recevant régulièrement des ordinateurs considérés « en fin de vie », elle a l’habitude d’en remettre en état, plutôt que les envoyer aux ordures. Il s’agit d’apprendre à faire de même.

Il faut savoir qu’un ordinateur lent n’est pas un ordinateur « vieilli », car si les composants électroniques connaissent l’usure, ce n’est pas la lenteur qui menace mais juste la panne. Et la plupart des PC sont abandonnés par leurs propriétaires bien avant d’être réellement en panne.

Lorsque c’est lent, que « ça rame », ça signifie simplement que les logiciels qui y sont installés sont (devenus ?) trop gourmands. Windows n’est pas fait pour être « léger », encore moins les virus qu’il attire, la palme allant souvent aux… antivirus et autres logiciels de protection considérés comme indispensables.

Pour sauver un PC, il faut donc faire de bons choix logiciels. Plutôt qu’acheter un nouveau PC, pour avoir le nouveau Windows et la nouvelle suite Office, nous suggérons de passer intégralement aux logiciels libres, avec par exemple Debian ou Ubuntu comme système d’exploitation (pour remplacer Windows) et LibreOffice pour la bureautique. Plus respectueux de vos ressources, mais aussi (et surtout) de vos libertés, ils permettent de faire (presque) tout, et n’ont pas besoin de monstrueux antivirus. C’est simple, il n’y a pas de virus.

Alors RDV ce vendredi 4 avril, à partir de 19h au 125 rue du Chemin Vert, pour un nouvel atelier de réparation et de libération des PC !
Attention, si t’es coincé devant la porte parce que t’es arrivé après 19h, alors n’hésite pas nous demander de t’ouvrir, en téléphonant au 06 51 62 42 23.